Faut-il du courage pour vivre ?

Thème  « Faut-il du courage pour vivre ? ».

Essai de restitution du café-philo de l’Haÿ-les-Roses
7 avril 2004

Introduction : «  Faut-il du courage pour vivre est une phrase qui nous demande de travailler autant sur le mot courage que sur le mot vivre ». Vivre, c’est plus fort qu’exister ; cela demande de donner un sens à sa vie.

Débat :    – Vivre a aussi le sens physique d’exister : La question se pose concrètement pour certains. Il est plus facile de vivre quand on est né dans de bonnes conditions : de santé, de milieu…
– Vivre ne nécessite pas nécessairement de courage : on peut se laisser vivre, même avec ennui.
– Vivre au jour le jour si on ne donne pas un sens à sa vie peut être source d’angoisse.
– Vivre est-ce être ou exister ? Est-ce une vie passive, végétative voire contemplative ou centrée sur le quotidien? Ou est-ce mener une vie existentielle, active en luttes et actes posés ?
– Une participante, assistante sociale, témoigne qu’elle n’a jamais rencontré quelqu’un qui ait une vie uniquement passive. Il y a toujours un désir de mieux .Elle pose le problème des mouroirs : il y a des personnes âgées qui peuvent durer et la « décision » de mourir se lit un jour dans leur regard. Toutes les vies sont importantes.
– Faut-il avoir du courage pour ne plus vivre ? Pour se supprimer, pour se laisser mourir ?
– Le courage pour mourir dépend du degré de désespoir ou  de souffrance mais qu’est-ce qui nous prouve que la mort est  préférable à la vie ? On peut être amené à mettre un terme à sa vie pour échapper à une souffrance intolérable. Quelle est la limite du courage : c’est quand l’on met en danger soi-même ou les autres par ses actes ou par ses idées.
Quel est le sens du mot «courage » ? Par exemple : ne pas garder un bébé qui a de graves anomalies ou au contraire décider de le garder : faut-il du courage soit pour donner la vie ou pour donner la mort ?
– Une discussion s’engage sur la situation des malades mentaux et leur souffrance: faut-il éliminer ou euthanasier les polyhandicapés ? On peut constater chez eux l’existence d’un monde intérieur et des expressions de l’intériorité.
– La création peut être une réponse à la souffrance : il faut faire quelques chose de sa souffrance sinon elle se retourne contre soi.
– Se pose aussi le problème du courage en dehors des cas extrêmes, dans la vie de tous les jours : il existe des circonstances où les gens ont montré du courage extraordinaire : période de conflits, de guerres, sauveteurs…
– On a besoin de courage quand on a peur. Ce n’est pas instinctif. Le courage est pour conjurer la peur.
– Le courage suppose-t-il une préméditation ? Nous évoquons l’histoire d’une femme qui a sauvé des vies humaines en s’habillant en petite bonne et en garçon, et en étant contrainte d’abandonner ses parents à une mort certaine en camp étant elle-même menacée, comme exemple de courage..
– Il existe la peur de mourir mais n’est-ce pas la peur de vieillir plutôt que la peur de mourir qui nous demande du courage ?
– Le courage le plus grand est d’accepter d’être mortel.
– Il existe aussi le courage de faire simplement son devoir mais le devoir n’est pas toujours facile.
– Platon dit que le courage est une des quatre vertus cardinales avec la tempérance, la sagesse et la justice. Pour Freud le courage est-il une vertu ? N’est-ce pas de l’inconscience ? Est-ce l’inconscient donne du courage ?
– Il faut du courage pour poser un acte conscient.
– Le terroriste a-t-il du courage ?
– Le don de soi qui apparaît comme du courage est-il intéressé ou désintéressé ?
– On est souvent en représentation : nous faisons comme si notre courage était volontaire mais nous n’avons pas toujours le choix de l’action. Mais la bravoure ça marche encore. Il existe encore des soldats qui se font tuer pour des causes qui ne sont pas les leurs.
– Quand on s’engage, n’est-ce pas un peu sa propre cause que l’on défend ?
– Le devoir nécessite-t-il du courage ? Le courage peut être parfois de ne pas faire son « devoir ».
–  Faire son devoir peut être parfois de ne pas faire le devoir imposé par l’autre, mais d’obéir à sa propre conscience.
– Quel devoir : devoir par rapport à un conformisme social, devoir moral ou devoir de conscience ?
– Le courage est-il une notion moderne ? Il existe le cas de personnes qui n’ont pour solution que « marche ou crève » et qui ont du courage par nécessité.
– Extrait du discours à la jeunesse du Lycée d’Albi de Jean Jaurès  (1903): « …Le courage, c’est de dominer ses propres fautes, d’en souffrir, mais de ne point en être accablé et de continuer son chemin. C’est d ‘aimer la vie et de regarder la mort d’un regard tranquille ; C’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel. C’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux brutes fanatiques »
Le courage c’est aussi de dire « bonjour » ou de ne pas le dire. Il faut parfois du courage pour saluer quelqu’un et aussi pour lui tourner le dos.
– Il y a le cas des épreuves surmontées qui nous rendent plus forts.
– Il faut du courage aux parents de celui qui a commis un crime : c’est une souffrance d’avoir un enfant criminel.
– Texte de Guy Pannetier à partir du café-Philo de Chevilly-Larue sur le suicide.
Le courage est nécessaire à une vie existentielle qui ne soit pas passive et qui correspondrait : à des luttes, à des combats – à un impératif et pas à un choix – à une vie individualiste ou une vie altruiste 
Le courage est-il nécessaire pour vivre ? :Il faut du courage pour s’engager au service d’une cause en sachant que cela va nous bouger intérieurement. Il faut du courage en période de conflit armé ou de guerre civile pour prendre parti. Il faut du courage pour faire face simplement à la logique du quotidien. Il faut du courage pour vaincre un sentiment d’impuissance ou de perte devant des deuils ou les séparations Il faut du courage pour écouter des situations déchirantes, pathétiques ou même confuses. Il faut du courage pour s’occuper d’un proche malade ou accompagner un mourant. Il faut du courage pour se pousser à agir alors que la paresse et la démission sont parfois si tentantes. Il faut du courage pour faire certains renoncements. Il faut du courage pour dénoncer les nuisances et les méfaits sans dénoncer les personnes. Il faut du courage pour discerner le bien du mal, ou s’y employer, la trivialité, l’égoïsme, l’individualisme, la colère Il faut du courage pour se battre contre la maladie, la misère, les injustices sociales, les intolérances, les atteintes aux libertés et aux droits individuels et collectifs, l’arbitraire…Il faut du courage pour exprimer ses idées notamment quand elles sont à contre courant, du courage pour imposer un fiancé à une famille qui le rejette, pour affronter les jalousies, les conflits de territoire dans la vie sociale…Il faut du courage pour répondre à de la haine par de l’amour pour faire face aux violences en dépassant le conflit. Il faut du courage pour reconnaître ses erreurs ou pour être fidèle quand une partie semble perdue. Il faut du courage pour ne pas parler sous la torture. Alors faut-il dur courage pour vivre ? L’un n’est-il pas la conséquence de l’autre ? La vie n‘a-t-elle pas besoin en permanence du courage pour être la vie ?
– Celui qui se suicide choisit de disparaître ; il choisit de se supprimer et de retourner son énergie contre soi en ne l’extériorisant plus dans le monde.
– Le suicidé souvent pense à la suite : nous citons le cas de « suicidés » qui prévoit tout ce qui va se passer après et G Le courage n’est pas un « savoir » mais une décision. Ce n’est pas une opinion mais un acte.
– Mais pour Heidegger : « Penser c’est agir ».
– Le courage est fonction des âges de la vie ; il peut y avoir acceptation à certains âges de situations intolérables en étant plus jeune ou vice versa.
Courage : l’origine du mot vient de « cœur » : corazon en espagnol : courage = mettre du cœur à l’ouvrage.

Le poème de Florence:                                                             Espoir

Je vous écrit de l’an 2000
D’un coin de terre où je vivais un peu

Le dragon de mes rêves a replié ses ailes
Sans un remord, le temps l’a avalé
Don Quichotte et Sancho s’en sont allé
Pourfendre des moulins sur un autre arc en ciel

Un vent furieux a attisé le feu
Qui a brûlé le cœur de tous mes vœux

A la fin de l’année, je chercherai un sens
A ce cauchemar qu’on appelle espoir
J’effacerai les cases de ma mémoire
Et je reprendrai la lutte en tout inconscience

–  La vie est une lutte permanente contre les agressions : en Biologie, depuis les origines, les espèces sont en compétition, en  proie à des prédateurs et menacées, par les modifications du milieu, par l’agression inter-espèces, par les stress, par les rivalités pour la domination, la reconnaissance sociale, le choix des femelles…Il faut du courage pour résister à toutes les agressions permanentes:  « ceux qui vivent sont ceux qui luttent  » Victor Hugo.
– Nous notons l’importance de la morale aussi ; il faut du courage pour ne pas se laisser aller à être immoral.
– Le courage est le refus de céder à la peur ; or dans notre société, nous projetons de la peur, de l’angoisse ; on parle d’insécurité, on assiste à des psychoses collectives.
–  « Dur désir de durer » dit Paul Eluard. Résister, durer… N’est-ce pas le désir de l’humain. Spinoza conseille de s’efforcer de bien faire et se tenir en joie.
– L’espoir c’est se résigner alors que vivre c’est ne jamais se résigner.
– C’est quand on a désappris à espérer qu’on apprend à vouloir. Il faut passer de l’espérance à l’amour de la réalité.
– Si le réel ne nous plaît pas il faut agir pour le transformer : c’est le courage d’une vie. Nous citons Simone Weill dont le courage a été de s’opposer à son propre camp ou Gisèle Halimi pour la cause des femmes.
– « Qu’est-ce que l’Homme ? Il est cette force qui finit toujours par balancer les tyrans et les dieux » Albert Camus, lettre à un ami allemand. Et le courage nous permet d’être toujours plus digne du nom d’Homme.

Cette entrée a été publiée dans Saison 2003/2004, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>