L’utilité économique

Le monde en Equation

Pour construire un monde meilleur
Posons une belle équation
Je pose X pour l’ambition
Je retiens Z pour l’émotion
Et je divise par travailleur

Et du passé j’apprends les tables
Du bonheur qui se multiplie
Par une simple panoplie
Par l’artifice qui s’oublie
Comme une vache à son étable

Pour construire ce monde en kit
Additionnons l’utilité
Et soustrayons l’humilité
La racine de l’humanité
C’est ce qu’on trouve sous le kilt

Après avoir élevé la mort
Par une puissance de dix
J’ai placé l’amour en indice
En soustrayant le bénéfice
Il n’est resté que le remord

Ecrit, et dit, par Florence Desvergnes, lors du café-philo  de L’Haÿ-les-Roses
l
e 5 février 2003.
Thème du Débat :
« Tout ce qui concerne l’humain, doit-il être intégré à une logique économique ? »

 

Cette entrée a été publiée dans Philosophie & Poésie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>