Espoir

Espoir

Je vous écrit de l’an 2000
D’un coin de terre où je vivais un peu

Le dragon de mes rêves a replié ses ailes
Sans un remord, le temps l’a avalé
Don Quichotte et Sancho s’en sont allé
Pourfendre des moulins sur un autre arc en ciel

Un vent furieux a attisé le feu
Qui a brûlé le cœur de tous mes vœux

A la fin de l’année, je chercherai un sens
A ce cauchemar qu’on appelle espoir
J’effacerai les cases de ma mémoire
Et je reprendrai la lutte en tout inconscience

Ecrit, et dit par Florence Desvergnes
lors du café-philo de l’Haÿ-les-Roses
le 7 avril 2004.
Thème du débat : «  Faut-il du courage pour vivre ? »

 

Cette entrée a été publiée dans Philosophie & Poésie, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>