Feu follet

Feu follet

De ton soleil, par mon miroir,
Je ferai un grand feu

A sa flamme,
J’allumerai le cierge de Pâques.

De sa lumière,
J’éclairerai les puissants.

Jusqu’à cette nuit où le croissant de Lune
Luira près de l’étoile.

En attendant que doucement
Se lève d’un nouvel Orient
Une illumination bienfaisante

Ecrit eu lu par Danielle Pommier Vautrin
Lors du 12ème printemps des poètes
Le 10 mars 2010 à l’Haÿ-les-Roses

 

Cette entrée a été publiée dans Philosophie & Poésie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>