A t-on raison d’avoir peur

Pour un gramme d’adrénaline
En plein cœur
Un instinct de vie
Rémanent

Le chasseur se souvient de la fuite, de l’affût
La peur qui paralyse au creux des hautes herbes
La raison n’est pas là, la raison est refus
La peur est sa survie, la peur est un proverbe

Le verbe qui raisonne, un verbe si menteur
C’est le temps du gibier qui détale et s’envole
Les ailes de la peur sont un puissant moteur
Cri des ailes en plein ciel des oiseaux qui convolent

Pour une nuit cristalline
J’ai eu peur
Un déni de vie
Différent

Ecrit et lu par Florence Desvergnes
lors du café-philo du 13 octobre 2010 à L’Haÿ-les-Roses
Thème:  » A t-on raison d’avoir peur? « 

 

Cette entrée a été publiée dans Philosophie & Poésie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>