La beauté est-elle puissante et redoutable ?

Thème  «  La beauté est-elle puissante et redoutable ? »

Essai de restitution du café philo de Chevilly-Larue
23 avril 2003

Modérateur : André Deluchat
Animateur : Guy Philippon
Introduction au débat : Bertrand Perreaux

Introduction : Où chercherez vous la beauté et où la trouverez-vous si elle n’est pas votre chemin et votre guide ?   Et comment pourrez-vous parler d’elle sans qu’elle tisse la substance de vos paroles ?  La beauté est puissante et redoutable. Comme la tempête, elle secoue la terre. Les faibles disent que la beauté est faite de suaves murmures. Les agités l’entendent crier dans la montagne. Le soir, elle se penche sur la terre par les fenêtres du couchant. . La beauté n’est pas un besoin, c’est une extase.

 

Débat : G : La beauté est un ressenti. C’est aussi un vécu comme si l’on voulait toucher ce qui est inaccessible C’est la quête de la perfectibilité, du possible et de l’impossible. On peut être admiratif sans être hypnotisé par ce qui est redoutable et puissant. Dans ce cas on ne subit pas.
-La beauté est très fugitive et elle change avec les siècles.
– La beauté dans l’absolu existe-t-elle vraiment ?  S’il y a une puissance dans la beauté, une passion va se développer et s’il y a pouvoir, la beauté peut être puissante, redoutable et dangereuse.
– Arletty  dit: «la meilleure crème de beauté, c’est la bonne conscience », cette citation remet la beauté à sa vraie place.
– Est cité Serge Gainsbourg avec sa beauté intérieure «  la beauté passera, la laideur reste »
– On fait un idéalisme du goût aujourd’hui.
– Les animaux ne font aucune différence physique envers les individus.
– bL’esthétique c’est une sensibilité de style. L’esthétique peut s’intéresser à autre chose que la beauté, à des choses laides, aux produits de l’activité humaine. Quel est le jugement sur les hommes et leurs oeuvres ? C’est la beauté des corps et celle des actions.. La beauté peut être cachée, elle peut se dévoiler … Elle est dangereuse pour celui qui s’arrête aux apparences, « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde » Oscar Wilde.
– Moïse de Michel Ange est simplement beau. Un tableau de Chagall, c’est idem. Du bonheur et de l’extase 
– Dans l’abandon de soi, il y a peut-être quelque chose à redouter. Dans l’extase, il y a besoin de se fondre dans quelque chose, de s’associer à quelque chose.
– Dans la passion,  il y a une situation d’abandon, de prendre des risques et d’aller au bout de soi.
– Si nous parlons de la beauté d’une création, l’artiste fait la moitié du chemin et l’autre moitié échoit à l’amateur qui apprécie l’œuvre. L’œuvre n’existe que si elle est reconnue. Il n’y a pas compréhension de l’œuvre s’il n’y a pas oeuvre du regard. « La vraie beauté est si particulière si nouvelle qu’on ne la reconnaît pas pour la beauté » Proust. « L’espèce de beauté la plus neuve est celle qui ne ravit pas d’un seul coup, qui ne procède point par assauts fougueux mais qui s’insinuent lentement, que l’on emporte avec soi sans la sentir et qu’il nous arrive un jour de retrouver en rêve » Nietzsche. Il y a des stades différents pour parvenir à la beauté. Boire, entendre, goûter, sentir, çà fait partie de notre apprentissage. La beauté n’est ni puissante ni redoutable, ce qui l’est c’est la laideur, c’est ce qui est fugace (exemple Las Vegas tout illuminé qui empêche de voir la beauté). Les paysages à l’extérieur de Las Vegas qui changent de couleur sont formidables. Les gens ne vont pas voir la beauté qui existe depuis des siècles et qui est pourtant sublime. Il faut du temps, de la patience, du courage, de la ténacité et de la passion pour découvrir la beauté d’œuvres d’art et de musées, ce qui change des choses habituelles.
– La beauté de la nature, on ne regarde pas, on passe à côté,  on est pris par une vie qui ne nous laisse pas de temps.
– La beauté des actions, des sentiments comme des discours peut être extrêmement dangereuse, insiste l’animateur, en prenant l’exemple des discours destructeurs de Goebbels. « Ce qui a un sens et une signification ne perd jamais son sens. Une oeuvre musicale çà reste » dit-il.
– Par exemple, il faut apprécier la musique là où on est et, dans ce cas, on se rapproche du Japon.
– « Bonjour et bonsoir la beauté ». «  La beauté c’est l’amour ».
Conclusion : Picasso « Toute ma vie, » dit Picasso, «  je n’ai fait qu’aimer. S’il n’y avait plus personne dans le monde, j’aimerai une plante ou un bouton de porte. On ne peut pas concevoir la vie sans l’amour ».

Cette entrée a été publiée dans Saison 2002/2003, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>