6 réponses à Faut-il manger pour vivre, ou vivre pour manger?

  1. ChangerLesChoses dit :

    Waouh, j’ai trop apprécié votre article, je suis d’accord, de nos jours, nous vivons davantage pour manger que manger pour vivre, c’est comme si on subissait cette société de consommation et qu’on a pas le choix par ce que de toute façon, tout le monde fait pareil…Je trouve ça décevant. Je me trouve dans une période de réflexion sur le sujet, et cette article mérite qu’on s’y attarde.
    Merci pour cette lecture,
    ca fait du bien d’entendre ce qui est vrai à mon sens, que trop peu de gens pensent.
    Merci

  2. elle dit :

    c’est magnifique! merci

  3. ERRIF Touria dit :

    Bonjour,
    Ce fut un délice, un régal, tout est dit ou presque, merci.
    Malgré mes difficultés à la lecture, j’ai dégusté avec beaucoup de plaisir, il est midi l’heure « rituel » de déjeuner mais j’ai peu faim, (j’en ai pas loupé une miette) donc l’appetit viendra peut être en mangeant.
    Je me suis donc nourrie pendant plus d’une heure (j’ai pris beaucoup de notes).
    Ce « festin » m’a apportée sur tous les niveaux. Dans un premier temps, au niveau professionnel, actuellement j’écris un projet pour des personnes déficientes (atelier cuisine « FAIRE UN REPAS POUR SE RESTAURER ! ») et je souhaitais rajouter une reflexion philosophique.
    Et bien ce fut encore plus succulent ce que cette lecture m’a apportée au niveau personnel, ma vie, mes souvenirs, ma culture, les fêtes, etc…..
    Et enfin en tant que citoyenne, pas de jugement……..à chacun son histoire, son vécu, ses souvenirs, ses qualités, ses souffrances etc…….
    GRAND MERCI A VOUS c’est une belle ouverture d’esprit POUR MOI.
    TOURIA

  4. ce soir au téléphone nous voulions une définition du verbe manger, n’ayant rien trouvé j’ai pensé à vous que je suis depuis bien nombres d’années, et je me suis mise à lire votre débat sur « manger pour vivre et vivre pour manger », je précise que nous sommes toutes les deux anorexiques dues à des maltraitances et mon amie que je nommerai pas par respect pour elle a comme moi beaucoup de mal a manger pour vivre. j’ai vu d’ailleurs que vous traitiez l’anorexie, cette maladie vicieuse que les gens ne comprennent toujours pas ou font semblant. bref, j’ai lu et j’ai apprécié la valeur de ce débat qui j’espère nous aidera dans notre combat au quotidien. je crois avoir fait du bien à mon amie et à moi-même par la même occasion. alors je vous remercie de mettre à la portée de tous des textes et débats construits et constructifs pour qui prend la peine de les lire. je savais tout ça mais une piqûre de rappel est toujours positif. j’ai longtemps travaillé en psychiatrie et connaît bien le problème de l’alimentation à l’excès ou inexistant. je souhaite que le café-philo continue et dure dans le temps. à très vite de vous lire.

    • cafes-philo dit :

      J’ai perdu un être cher qui s’est destructuré après des années à cette garce d’anorexie
      Pour l’amour de vous, de vos proches, écoutez votre corps, ne vous laissez pas dominer par cette bête dangereuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>